Macron’s ‘Islam reforms’ – Is he on a hiding to nothing?

French President Emmanuel Macron who has proposed a new political solution to France's growing Islam related problems. (picture from wikipedia)

Note. For the benefit of this blog’s many French speaking readers there is at the bottom of the English version of this piece an electronic translation into French.

Remarque. Pour le bénéfice des nombreux lecteurs francophones de ce blog, il y a au bas de la version anglaise de cette pièce une traduction électronique en français.

French President Emmanuel Macron is stated as going on the offensive against extremist Islam. This is to be welcomed of course, but what little is coming out about the method doesn’t strike me as being likely to succeed.

According to a report on the Breitbart website, Mr Macron wants to ‘re-organise’ Islam in France. At present he is giving out few clues as to how this will be done and he says that he will only speak of the issue when the project is completed. According to the above-mentioned report, Mr Macron wants to examine one of the key pillars of the French State, its secularist nature, and ‘re-discover it’. Good luck with that Mr Macron but I think you and your government may find that the followers of Islam are less willing to get on board with secularism than are France’s Christian and Jewish citizens.

Although there is little detail in this story apart from Mr Macron’s imperious statements that ‘something will be done’, the Breitbart site does speculate about what some of the possible measures might be. Breitbart said: “President Macron has previously spoken about limiting the foreign funding of Islam in France, regulating the domestic training of imams, and reforming the French Council of the Muslim Faith”

Whilst cutting off mosques from foreign funding and the other possible plans should be welcomed, I do not believe that these policies will be as effective as they may have been had they been implemented 20 or so years ago. Back then, France’s Islamic community was both smaller in number and also not infected as much by the virus of jihad, it would also have been easier to isolate hate preaching Imams and impose top down solutions such as the reform of Islamic organisations.

The situation today is much different and much more grave. Years of political ‘leave them alone’ attitudes to Islam by the French state have ensured that the cancer of religious fascism has taken a strong hold among various French Muslim communities. Violence and separatism from the followers of Islam appears to be growing and Islamic hatreds, such as Islam’s virulent hatred for Jews and Christians, has become both open and murderous. By leaving Islamic communities to stew in their own juice for so many years and by not being more muscular in enforcing secularism, successive French governments have created an Islamic extremist time bomb.

Sadly I think things have gone too far with regards Islamic extremism in France for it to be easily or practically uprooted by some of the policies that have been speculated about. The extremists have had decades to do their evil work and the extremist ideologies are so heavily embedded in a significant minority of French Muslims that these ideologies will be difficult if not impossible to dislodge. The pull of the words of the extremists, the imams who preach hatred and the theological promise of a bordello-like afterlife for Muslim men, are significantly more powerful than calls from the French state for unity and secularism.

Because I’m a person who believes that violence, even legitimate state violence, should not be the first answer to the problems that we face, I hope and pray that Mr Macron’s scheme works and that there is a political solution to France’s increasing Islamic problems. However, I’m realistic enough, cynical enough and know enough about the ideology of Islam and other fascistic belief systems, to think that this sort of political solution may not be effective. That is of course if it is implemented properly in the first place. There is the strong chance that Mr Macron may merely wheel out some cosmetic sticking plaster of a policy that may play well with the mainstream media, but will do absolutely nothing on the ground.

As I said earlier I’d love there to be a peaceful political solution to France’s undoubted Islam problems, but I wonder whether the time for this sort of solution has passed? France’s Islam problems with its no go areas, regular terrorist attacks and terror plots, the squeezing out of women from the public street sphere and the outright sedition against the French state, are maybe beyond the sort of problems that could be solved in a reasonable manner. There is also the distinct possibility that the arrogant followers of Islam may even ignore all efforts by the French government to enforce loyalty and a commitment to secularism on them.

Reluctantly I have to concede that there is a strong likelihood that France may end up with some form of conflict between the French state and its people against the increasingly violent and arrogant followers of Islam that have set up camp in France. Even if Mr Macron is able to formulate a plan to deprive extremist mosques of funds and become more muscular in guiding Muslims to secularism this may not avert violence. It is quite possible that Muslims may riot in extremely large numbers if the French state challenges them by cutting off extremist funding or putting controls on mosques. It will be at that point that the futility of the very much overdue political solutions to France’s Islam problems suggested by Mr Macron, will be revealed. The result of this will be rising calls from hard pressed French citizens to deal with a hostile military presence on French soil, which too many of France’s Muslims seem to be becoming, with a military response.

As much as I welcome any and all attempts to fight back against the ideology of Islam by political and peaceful means, I find myself with little optimism that France can deal with its Islam problems via this method. Sadly I see conflict on the horizon and what is worse is that this is a conflict that could have been avoided had previous French governments not let their initial Islam problems fester and metastasise for far too long. I weep for what France is likely to become in the future which is a society mired in violent civil and religious conflict. I hope Mr Macron’s plan works, but I will not hold my breath waiting for it to succeed.

 

Translation

 

Le président français Emmanuel Macron est accusé d’avoir lancé une offensive contre l’islam extrémiste. Bien sûr, il faut s’en féliciter, mais le peu qui ressort de la méthode ne me semble pas susceptible de réussir.

Selon un rapport sur le site Breitbart, M. Macron veut «réorganiser» l’islam en France. Actuellement, il donne quelques indices sur la façon dont cela sera fait et il dit qu’il ne parlera de la question que lorsque le projet sera terminé. Selon le rapport susmentionné, M. Macron souhaite examiner l’un des piliers de l’État français, sa nature laïque, et «le redécouvrir». Bonne chance à M. Macron mais je pense que vous et votre gouvernement pouvez trouver que les adeptes de l’Islam sont moins enclins à adhérer à la laïcité que les citoyens chrétiens et juifs de la France.

Bien qu’il y ait peu de détails dans cette histoire en dehors des déclarations impérieuses de M. Macron selon lesquelles «quelque chose sera fait», le site de Breitbart spécule sur ce que pourraient être certaines des mesures possibles. Breitbart a déclaré: “Le président Macron a déjà parlé de limiter le financement étranger de l’islam en France, de réglementer la formation domestique des imams et de réformer le Conseil français de la foi musulmane”

Bien que couper les mosquées des financements étrangers et que les autres plans possibles soient les bienvenus, je ne crois pas que ces politiques seront aussi efficaces qu’elles auraient pu l’être si elles avaient été mises en œuvre il y a une vingtaine d’années. À l’époque, la communauté islamique française était à la fois plus petite et moins infectée par le virus du jihad, il aurait aussi été plus facile d’isoler les imams prêchant la haine et d’imposer des solutions descendantes telles que la réforme des organisations islamiques.

La situation d’aujourd’hui est très différente et beaucoup plus grave. Des années d’attitudes politiques «laissez-les tranquilles» à l’égard de l’Islam par l’État français ont fait en sorte que le cancer du fascisme religieux a pris une forte emprise parmi les diverses communautés musulmanes françaises. La violence et le séparatisme des adeptes de l’Islam semblent se développer et les haines islamiques, telles que la haine virulente de l’Islam pour les juifs et les chrétiens, sont devenues à la fois ouvertes et meurtrières. En laissant les communautés islamiques se faufiler dans leur jus depuis tant d’années et en n’étant pas plus musclées dans l’application de la laïcité, les gouvernements français successifs ont créé une bombe à retardement islamiste extrémiste.

Malheureusement, je pense que les choses sont allées trop loin en ce qui concerne l’extrémisme islamique en France pour qu’il soit facilement ou pratiquement déraciné par certaines des politiques qui ont été spéculées. Les extrémistes ont eu des décennies pour faire leur travail diabolique et les idéologies extrémistes sont si fortement ancrées dans une minorité significative de musulmans français que ces idéologies seront difficiles, voire impossibles, à déloger. L’attrait des mots des extrémistes, les imams qui prêchent la haine et la promesse théologique d’une vie de bordel pour les hommes musulmans, sont significativement plus puissants que les appels de l’État français pour l’unité et la laïcité.

Parce que je suis une personne qui croit que la violence, même légitime, ne doit pas être la première réponse aux problèmes auxquels nous sommes confrontés, j’espère que le système de M. Macron fonctionne et qu’il existe une solution politique aux problèmes islamiques croissants de la France . Cependant, je suis assez réaliste, assez cynique et assez au courant de l’idéologie de l’Islam et d’autres systèmes de croyances fascistes, pour penser que ce genre de solution politique peut ne pas être efficace. C’est bien sûr si elle est correctement mise en œuvre en premier lieu. Il y a de fortes chances pour que M. Macron se contente d’évincer un pansement cosmétique d’une politique qui puisse bien jouer avec les médias traditionnels, mais ne fera absolument rien sur le terrain.

Comme je le disais tout à l’heure, j’aurais aimé qu’il y ait une solution politique pacifique aux problèmes incontestables de l’islam en France, mais je me demande si l’heure de ce genre de solution est passée? Les problèmes de l’Islam en France avec ses zones interdites, ses attaques terroristes régulières et ses complots terroristes, l’éviction des femmes de la rue publique et la sédition contre l’Etat français sont peut-être au-delà des problèmes qui pourraient être résolus de manière raisonnable . Il y a aussi la possibilité évidente que les adeptes de l’Islam arrogants puissent même ignorer tous les efforts du gouvernement français pour imposer leur loyauté et leur engagement à la laïcité.

À contrecoeur, je dois admettre qu’il existe une forte probabilité que la France se retrouve avec une forme de conflit entre l’État français et son peuple contre les adeptes de l’islam de plus en plus violents et arrogants qui ont établi leur camp en France. Même si M. Macron est capable de formuler un plan visant à priver les mosquées extrémistes de fonds et à devenir plus musclés en guidant les musulmans vers la laïcité, cela n’évitera peut-être pas la violence. Il est tout à fait possible que les musulmans puissent émeuter en très grand nombre si l’Etat français les interpelle en coupant les financements extrémistes ou en contrôlant les mosquées. Ce sera à ce moment-là que sera révélée la futilité des solutions politiques très attendues aux problèmes de l’Islam en France suggérées par M. Macron. Il en résultera des appels de plus en plus pressants de la part de citoyens français pressés à faire face à une présence militaire hostile sur le sol français, que trop de musulmans français semblent devenir, avec une réponse militaire.

Bien que j’accueille favorablement toutes les tentatives de lutte contre l’idéologie de l’Islam par des moyens politiques et pacifiques, je trouve avec peu d’optimisme que la France peut traiter ses problèmes de l’Islam par cette méthode. Malheureusement, je vois un conflit à l’horizon et ce qui est pire, c’est que ce conflit aurait pu être évité si les gouvernements français précédents n’avaient pas laissé leurs problèmes initiaux de l’Islam s’envenimer et se métastaser trop longtemps. Je pleure ce que la France risque de devenir à l’avenir, une société embourbée dans de violents conflits civils et religieux. J’espère que le plan de M. Macron fonctionne, mais je ne retiendrai pas mon souffle en attendant qu’il réussisse.

Leave a Reply